facebook twitter instagram linkedin google youtube vimeo tumblr yelp rss email podcast phone blog search brokercheck brokercheck Play Pause
%POST_TITLE% Thumbnail

Achats périodiques par sommes fixes : En quoi consiste cette stratégie de placement et devriez-vous y recourir?

L’une des plus grandes craintes de tout investisseur, novice ou chevronné, est de perdre de l’argent. En fait, cette crainte va jusqu’à empêcher certaines personnes à investir. C’est aussi elle qui vous pousse à vendre de façon préventive ou à opter encore et toujours pour un placement à faible risque. Afin d’atténuer la crainte de perdre de l’argent, les investisseurs se tournent parfois vers une stratégie de réduction des risques, comme les achats périodiques par sommes fixes, ou APSF.

Bien que la recherche universitaire ait grandement démontré que les APSF peuvent aider à gérer le risque, mais qu’en moyenne, ils ne font que réduire le rendement (et sont donc inférieurs aux placements ponctuels), leur popularité demeure élevée auprès des professionnels et du public.

Toutefois, comme la recherche a démontré que les investisseurs ressentaient davantage la douleur occasionnée par les pertes que la joie découlant des gains1, il est possible que les investisseurs réfractaires au risque se tournent vers les APSF simplement pour ne pas regretter de l’avoir fait lorsque les marchés déclineront peu de temps après.

En quoi consistent les APSF?

Il s’agit d’une tactique qui consiste à investir une somme fixe à intervalles réguliers. Elle vise à offrir à l’investisseur un coût moyen par action moins élevé au fil du temps. Comme la somme investie est la même à chaque intervalle, plus d’actions seront achetées lorsque le cours sera bas, et moins d’actions seront achetées lorsque le cours sera plus élevé.

Les personnes en faveur des APSF affirment que ceux-ci peuvent offrir un prix d’achat moyen moins élevé pour un actif risqué, et prétendent que les achats d’actifs (qui présentent un risque plus élevé) par APSF lorsque les cours sont en baisse procurent de meilleurs rendements que les placements ponctuels.

Quels sont les avantages des APSF?

Atténuation des risques

En investissant seulement une partie de votre somme forfaitaire, plutôt que la majorité ou la totalité, votre portefeuille ne sera pas autant touché par la chute des cours. Les APSF visent à atténuer les risques liés aux placements ponctuels qui pourraient se traduire par des pertes importantes advenant l’effondrement du marché ou des cours. Par conséquent, les personnes réfractaires au risque peuvent préférer le recours aux APSF2.

Gestion des émotions

Les fluctuations du marché et les pertes peuvent avoir une incidence considérable sur le bien-être émotionnel d’une personne. De plus, les réactions émotives à ces fluctuations, comme l’excès de confiance ou la panique, peuvent jouer sur les décisions de placement futures3; puisque seule une partie de la somme est exposée au marché, les pertes pourraient être moins importantes. Ainsi, la réaction émotionnelle est souvent moins importante que si toute la somme avait été investie, réduisant la probabilité de prendre des décisions de placement fondées sur les émotions dans l’avenir4.

Par conséquent, les APSF peuvent s’avérer une bonne option pour les personnes qui cherchent à réduire l’incidence des émotions sur leurs choix de placement.

Quels sont les désavantages des APSF?

Sacrifice des gains

Lorsque vous utilisez les APSF, une partie de votre argent n’est pas placée. Le principal argument contre les APSF veut que l’argent non placé ne puisse tout simplement pas générer de rendement. Dans ces conditions, certains investisseurs et spécialistes des services financiers privilégient une autre stratégie, comme les placements ponctuels, qui exposent une plus grande partie de vos fonds au marché.

Placements ponctuels et APSF

Dans le cas des placements ponctuels, une plus grande partie de votre argent est susceptible de réaliser des gains plus rapidement. Cependant, investir une partie importante de votre argent vous expose également à des pertes plus marquées. Au fil du temps, vous pouvez toutefois compenser ces pertes. Cette vision à long terme sous-tend aussi le principe des APSF. Ultimement, la décision d’utiliser l’une ou l’autre de ces tactiques dépendra de votre situation particulière.

À quel moment devez-vous recourir aux APSF?

Bien des raisons peuvent pousser les investisseurs à choisir les APSF, notamment dans le cas de placements historiquement instables. Ils pourraient également être un moyen de contenir les réactions émotionnelles. Les APSF peuvent être utiles dans les cas suivants :

  • placements instables;
  • autres placements à long terme, comme les REER;
  • à un moment de la vie où la volatilité n’est pas envisageable et pourrait avoir des conséquences immédiates (p. ex., à l’approche de la retraite);
  • personnes réfractaires au risque;
  • personnes qui n’ont pas les fonds nécessaires pour effectuer un placement ponctuel.

L’avantage présumé des APSF est qu’ils tiennent compte du caractère imprévisible du marché tout en visant la réduction du coût d’achat des actions. Lorsque vous choisissez la façon d’investir, il est judicieux de consulter un conseiller qui saura vous aider à faire le meilleur choix en fonction de votre situation et de vos objectifs futurs.


https://www.apa.org/science/about/psa/2015/01/gains-losses

https://www.onefpa.org/journal/Pages/OCT15-Dollar-Cost-Averaging-The-Trade-Off-Between-Risk-and-Return.aspx

https://www.aeaweb.org/articles?id=10.1257/jep.29.4.61

https://www.onefpa.org/journal/Pages/FEB18-Using-a-Behavioral-Approach-to-Mitigate-Panic-and-Improve-Investor-Outcomes.aspx

Le présent texte, qui a été rédigé à partir de sources considérées comme fiables, est fourni par Twenty Over Ten. Il ne peut être utilisé dans le but d’éviter toute pénalité fiscale fédérale. Veuillez consulter un notaire, un avocat ou un fiscaliste pour obtenir des renseignements précis concernant votre situation personnelle. Les opinions exprimées et le matériel fourni le sont à titre d’information générale et ne doivent pas être considérés comme une sollicitation pour l’achat ou la vente d’un titre.