facebook twitter instagram linkedin google youtube vimeo tumblr yelp rss email podcast phone blog search brokercheck brokercheck Play Pause
%POST_TITLE% Thumbnail

Décoder le jargon financier

Comprendre le langage des finances comme un pro.

Cela vous semble-t-il familier? Un collègue vous parle de l’alpha de l’un de ses placements. Vous hochez la tête, mais vous regardez dans le vide. La discussion prend fin et vous vous demandez de quoi vous venez de parler.

Les conversations sur les finances peuvent être déroutantes pour bon nombre d’entre nous. Il y a beaucoup de mots ou de termes compliqués utilisés pour expliquer certains des concepts les plus simples. Mieux connaître ces termes peut vous aider à mieux comprendre votre situation financière et vous donner plus de confiance lorsque vous discutez avec votre conseiller.


Voici un glossaire utile – en langage clair – pour vous aider à commencer.

 

Action : Les sociétés émettent des actions pour réunir des capitaux. En contrepartie, les actionnaires se voient attribuer une part proportionnelle de la propriété de la société. Cela s’accompagne d’un droit de vote proportionnel pour déterminer comment la société est exploitée et d’un droit de recevoir des dividendes, le cas échéant.

Alpha : Ce n’est pas seulement la première lettre de l’alphabet grec. En finance, l’alpha mesure le rendement d’un placement par rapport à un indice de référence. Disons que votre placement dans un fonds d’actions américaines génère un rendement de 5 %, tandis que l’indice S&P 500 génère un rendement de 1 %. L’alpha est de 4 %, car votre placement a surclassé l’indice de référence de 4 %.

Assurance à prestations du vivant : Assurance qui procure à un titulaire de contrat les prestations de son vivant, comme l’assurance maladies graves, l’assurance invalidité, l’assurance soins de longue durée, l’assurance soins médicaux, l’assurance soins dentaires et l’assurance voyage.

Bénéficiaire : La ou les personnes nommées dans votre contrat d’assurance vie ou votre contrat de fonds distincts recevront le capital-décès à votre décès. Les régimes enregistrés d'épargne-retraite et les comptes d'épargne libre d'impôt comportent également des désignations de bénéficiaire.

Bêta : Mesure de la volatilité d’un placement par rapport au marché. Le bêta de l’ensemble du marché est 1 ou neutre. Un placement à bêta supérieur à 1 est plus volatil que le marché, tandis qu’un placement inférieur à 1 est moins volatil.

Contrat de fonds distincts : Un ensemble de placements détenus par une société d’assurance vie et gérés séparément de ses autres placements. Les contrats de fonds distincts combinent le potentiel de croissance des fonds de placement et la protection d’assurance – vous avez la garantie de recevoir au moins un pourcentage fixe de ce que vous avez versé au régime au décès ou à l’échéance (moins tout montant retiré), même si les placements ont perdu de la valeur. Les contrats de fonds distincts offrent également des caractéristiques utiles de planification successorale et une protection potentielle contre les créanciers.

Dividende : Argent qu’un fonds de placement ou une société verse à ses actionnaires, habituellement à même les bénéfices, et exprimé par action. Fonds commun de placement : Gérés par des spécialistes, les fonds communs de placement sont des fonds réunissant l’argent d’épargnants ayant des objectifs de placement semblables. Les fonds communs de placement investissent habituellement dans des obligations, des actions ou les deux, selon leurs objectifs de placement. Contrairement aux FNB, les fonds communs de placement sont tarifés une fois par jour.

Fonds négocié en bourse (FNB) : Un panier de titres (qui peut comprendre des actions, des produits de base ou des obligations) qui se négocient en bourse. Le cours des titres d’un FNB changera tout au long de la journée de négociation, puisqu’ils sont achetés et vendus sur le marché.

Gain ou perte en capital : En termes simples, la différence entre le prix que vous avez payé pour un bien ou un placement et le prix auquel vous l’avez vendu.

Garantie complémentaire/Avenant : Ajout facultatif à un contrat d’assurance pour offrir une protection, moyennant des frais additionnels, pour les risques qui ne sont pas couverts par le contrat de base.

Intérêts composés : Les intérêts calculés sur le capital initial d’un prêt ou d’un dépôt, plus tous les intérêts accumulés. Autrement dit, il s’agit de l’intérêt sur les intérêts.

Obligation : Les sociétés et les gouvernements émettent des obligations pour financer leurs activités, innover et croître. Lorsque vous souscrivez une obligation, vous prêtez essentiellement de l’argent à l’émetteur, qui promet de vous rembourser votre argent avant une date précise et de vous payer des intérêts pour cette période.

Personnes à charge : Une personne admissible à votre couverture au titre de votre régime d’avantages sociaux, par exemple votre conjoint ou votre enfant. 

Portefeuille : Un groupe de placements détenus par une organisation ou un particulier et gérés collectivement avec des objectifs de placement précis en tête.

Produit : Un bien de base, une matière première ou un produit agricole qui peut être acheté ou vendu sur le marché, comme l’or, le sucre ou les grains. Certains produits financiers et technologiques peuvent être des produits de base, comme les monnaies étrangères ou la bande passante des téléphones cellulaires.

Rente : Un contrat conclu entre vous et une compagnie d’assurance. Vous effectuez un versement forfaitaire ou une série de versements, et vous obtenez en retour un revenu mensuel fixe pour une période déterminée. 

Répartition de l’actif : La stratégie consistant à répartir les placements entre différentes catégories d’actif, comme les actions, les obligations et les liquidités.

Taux de rendement : Le bénéfice généré par un placement exprimé en pourcentage de sa valeur marchande sur une période donnée. Seul un placement qui verse des revenus d’intérêts ou des dividendes peut être associé à taux de rendement.

Volatilité : Le montant et la fréquence à laquelle la valeur d’un placement fluctue.

Sources : www.canada.ca/fr/agence-consommation-matiere-financiere/campagnes/mois-de-la-litteratie-financiere.htmlwww.placementsmanuvie.ca/clients/ressources/formation-des-epargnants.html 


 


QU’EST-CE QUE LE MARCHÉ DES MISES EN PENSION?

Vous avez peut-être beaucoup entendu le terme « marché des mises en pension » dans les nouvelles l’automne dernier et vous vous êtes demandé de quoi il s’agissait. Partie obscure du système financier, le marché des mises en pension est presque comme un gigantesque prêteur sur gages. Le terme « mise en pension » fait référence à une entente de rachat – un prêt à court terme (avec garantie), souvent consenti pour une journée. Une des parties prête de l’argent à une autre et touche un faible taux d’intérêt. L’emprunteur garantit le prêt en déposant une garantie (habituellement une obligation) en garantie. L’emprunteur rachète le titre le lendemain à un prix convenu.

Sur le marché canadien des mises en pension, ce sont les grandes banques qui empruntent et ce sont les grandes institutions de placement, comme les caisses de retraite, qui accordent les prêts.

Source : www.bankofcanada.ca/wp-content/uploads/2016/03/sdp2016-8.pdf 

 


© 2020 Manuvie. Les personnes et les situations évoquées sont fictives et toute ressemblance avec des personnes vivantes ou décédées serait pure coïncidence. Le présent document est proposé à titre indicatif seulement. Il n’a pas pour objet de donner des conseils particuliers d’ordre financier, fiscal, juridique, comptable ou autre et les renseignements qu’il fournit ne doivent pas être considérés comme tels. Nombre des points analysés varient selon la province. Tout particulier ayant pris connaissance des renseignements formulés ici devrait s’assurer qu’ils sont appropriés à sa situation en demandant l’avis d’un spécialiste. Sauf erreurs ou omissions. La souscription de fonds communs de placement peut donner lieu au versement de commissions ou de commissions de suivi ainsi qu’au paiement de frais de gestion ou d’autres frais. Veuillez lire le prospectus des fonds avant d’effectuer un placement. Les fonds communs de placement ne sont pas garantis, leur valeur liquidative varie fréquemment et les rendements passés peuvent ne pas se reproduire. Toute somme affectée à un fonds distinct est placée aux risques du titulaire du contrat et peut prendre ou perdre de la valeur.